Histoire et Terroir de Gergovie, une terre de vignoble par Gilles Persillier, Vigneron

Histoire et Terroir de Gergovie en AUVERGNE

Mon histoire...

 "ni bon vin, ni bon monde"....  ce n'est heureusement pas à Combronde (63) où je suis né chez des parents "accouveur" de petits poussins que m'est venu la vocation ! C'est bien plus tard, après une scolarité agricole pourtant non spécifique, au contact des vignerons locaux devenus mes clients qu'est né l'envie de percer les secrets de l'alchimie du vin. 

Mais cette expérience de technicien agricole de coopérative a été également révélatrice des grands maux d'une agriculture moderne et productiviste et qui me conduisent à m'engager aujourdhui sur la voie d'une viticulture durable plus respectueuse de l'environnement et des êtres qui le peuplent. 

L'histoire du vignoble auvergnat : l'apogée et le déclin perpétuel

On trouve des traces de vignes datées de l'ère tertiaire dans le Cantal. Nos ancêtres les gaulois appréciaient assuremment le vin comme en témoignent les amphores trouvées dans une cave à Gergovie. Mais vins d'Auvergne ou vins Romains, nul ne le sait ! Pline l'Ancien (23-79 av JC) évoque un vin d'Auvergne qu'il assimile aux meilleurs vins de Vienne et de Bourgogne. Mais on ne peut réellement parler de vignoble Auvergnat en tant que tel qu'au 5ème siècle grace aux écrits irrécusables de Sidoine Appolinaire.Jusqu'au 11éme siecle les tenaces vignerons Arvernes plantent et replantent aux même rythme que les meutes barbares saccagent leurs vignes. 

En 1272, Werner un enfant naît dans le Palatinat est martyrisé et tué à l'age de 15 ans. Il deviendra Saint Verny le patron des vignerons auvergnats. Ironie de l'histoire, c'est lui (nom d'emprunt d'un négociant local filial d'un chantre de l'OGM et de l'agriculture intensive) qui aujourd'hui "martyrise et tue" ceux qu'ils devraient protéger ! 

Du 12 au 16ème siècle, malgrè l'apparition de l'Auvernat, un cep de pinot noir importé de Bourgogne, l'elan d'expansion s'interrompt. Le vignoble est victime de l'exploitation excessive, de l'appauvrissement des terropirs ( déjà ! ) et du manque de moyens de transport.

Liens externes

Ma CAVE, mon VIGNOBLE

Mes VINS